Je suis triste ce matin, et cet après-midi je passe à autre chose.

Ce matin, je me suis réveillée triste. C’est mon 9e jour de confinement, j’habite seule. Mon fils de 19 ans me manque, je veux dire physiquement. J’aimerais bien pouvoir le voir en vrai et lui faire un câlin. La lac me manque. Les arbres me manquent. Une conversation autour d’un café avec une autre âme me manque. Marcher sans avoir de but me manque.

H&M ne me manque pas. A vrai dire, aucun magasin ne me manque. Les voitures ne me manquent pas. Les avions non plus. Le bruit des fêtes, ou des gens qui rentrent bourrés ne me manque pas. Lire la suite