L’amitié toute nue

Une personne avec laquelle nous partageons un lien réciproque, sans attente, sans que l’un ou l’autre n’en retire une utilité, une relation basée sur l’humilité, la sincérité, le respect mutuel, voilà ce qu’est pour moi l’amitié d’une vie. Ça fait beaucoup de qualités? Ouip, c’est pour ça que c’est si précieux. Aristote pensait qu’il y avait trois types d’amitié: celle d’utilité axée sur les services rendus, celle de plaisir partagés donc les affinités ou celle de vertu centrée sur la personne. C’est un schéma qui aide pour faire le tri et pour se positionner dans le donner et recevoir. Appliquons-le aux amis.

L’amitié par utilité et/ou par affinité
Celles qu’on tisse parce qu’on est des êtres sociaux interdépendants. Au job, ton collègue-ami avec lequel tu passes beaucoup de temps et qui vit aussi cette réalité-là. Quand tu deviens parent, cet autre parent avec qui tu peux partager tes expériences, qui comprend ce que tu vis. Aux études, ces potes avec lesquels tu traînes, en parlant des heures des espoirs et peines de coeur, et 5 minutes de la dissert’. Ou encore ces gens avec qui tu as une passion commune, un sport, les voyages ou tout autre sujet qui t’anime.

Happy-Friendship-Day-Bread-And-Jam-Illustration

Tout le long du chemin, tu connaitras des amitiés d’utilité/de plaisir, qui sont comme autant de couleurs à ajouter à ta palette d’émotions. Et c’est très bien, ça offre une variété enrichissante, le contact des ces amis-là est épanouissant, il te permet de vivre en société, de te sentir valorisé, d’entreprendre des activités, …

L’amitié uniquement basée sur l’être ∞ mes signes distinctifs
Cette amitié est aussi constituée de plaisirs partagés et d’aide apportée, mais ce n’est pas sa première essence. Cette amitié-là se base sur ce que vous êtes chacun dans votre entier, puis ensuite vient la déco. Autrement dit, si on retire les services, et les plaisirs, êtes-vous toujours amis? Elle demande aussi un positionnement clair, pas de fusion, juste deux êtres qui continuent de se découvrir même après des années. Pour ma part, je sais si je suis dans ce type de relation quand:

1 Cette personne ne souhaite pas mon aide. Elle veut bien de temps en temps un avis, ou un coaching et c’est mon job alors pourquoi aller chercher ailleurs, mais elle ne cesse pas de me voir quand ça va mieux.  2 On peut passer du temps ensemble sans avoir d’activité particulière. 3 Elle ne se met pas entre parenthèse sans me donner de raison et moi non plus: parfois, on a besoin d’un temps de retrait, c’est sain. Quand on tient à une personne avec laquelle on a une relation basée sur le respect, alors on cherche à préserver ce lien, donc on l’informe.  4 Elle est ouverte à mes changements et enthousiaste à l’idée que j’évolue.  5 Elle est sincèrement heureuse quand quelque chose de bien m’arrive, comme si ça lui arrivait aussi un peu à elle. Et j’éprouve la même chose pour elle.

best-friends-listen-to-what-you-dont-say-17-800x800Il existe donc plusieurs sortes d’amis et c’est très bien comme ça
Le seul souci, c’est quand toi ou l’autre se trompe, si l’un d’entre vous pense vivre une amitié d’une vie alors que l’autre est dans l’utilité. Alors tu peux te sentir …utilisé, pas aimé pour ce que tu es, n’avoir jamais assez en retour ou être en constante demande parce qu’insécurisé.  Mais en vouloir à l’autre est absurde, après tout si tu avais bien observé, si tu ne t’étais laissé emporter par la flatterie (quelqu’un me porte de l’attention…trop waow), tu aurais pu vivre cette amitié-là à sa hauteur sans te prendre le retour de bâton dans la face. Connais-toi toi-même disait l’autre et il avait bien raison. D’ailleurs si tu continues à être déçu, viens me voir, tu as bien besoin de faire le point pour commencer à vivre d’autres choses.
Nuançons : j’ai parfois des petites déceptions. Souvent, je vois les choses telles qu’elles sont, mais parfois je me trompe aussi. Sauf que je sais reconnaitre les signes, alors je me trompe moins souvent et moins longtemps qu’avant. Dès que je constate quelque chose qui n’est pas équilibré, dès que je me sens en demande et que je vois que l’autre fuit poliment, au lieu de simplement répondre à cette demande, alors je sais que je me suis trompée d’amitié. La vie ce n’est pas être dans le juste tout le temps, sinon il ne t’arrive jamais rien et tu n’apprends jamais rien. Je développerai ça à un autre moment.

Je te souhaite de trouver sur ton chemin beaucoup d’amis d’affinité et d’utilité et quelques amis plus durables, et encore plus de trouver toi-même! Dis-moi si toi aussi tu as des choses à partager sur ce sujet de l’amitié …?

sharing_cookie_kiddo_socmedsize

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s