La gratitude, là où tu ne t’y attends pas

Auparavant, naguère, jadis, j’avais déjà proposé deux types d’exercices pratiques sur la gratitude, cette vertu fort utile quand on parle d’amour de soi et d’amour universel, bref de bonheur durable. Un tout simple pour passer en revue ta journée, même pourrie. Un autre pour pratiquer la chaîne. Aujourd’hui, je pousse un peu plus loin cette chaîne dont je t’avais parlé, et je reprends pile le même exemple:
Je suis très heureuse d’être coach. Je ressens fortement le privilège que quelqu’un me fait en m’accordant sa confiance. Je me sens accomplie et je suis toujours étonnée de cette chance que j’ai de tant de rencontres vraies. Je suis heureuse de continuer à me former sur des sujets qui m’apportent autant professionnellement que personnellement. Je suis reconnaissante à Danielle d’avoir mis sur pied une telle formation et de m’y avoir accueillie. Je suis tellement contente que Thierry me l’ait recommandé, après m’avoir vue évoluer deux jours durant lors d’un atelier. Quand je pense à cette chaîne, j’éprouve un sentiment profond qui me laisse l’impression d’être chanceuse, reliée, et j’ai moi-même envie de faire partie activement de cette chaîne en donnant plus loin.

Oui et:
Si je suis coach, c’est indirectement grâce à mon ancien chef, avec lequel j’ai eu énormément de problèmes. Ce chef m’avait proposé un atelier en interne de mon entreprise, pour être formatrice (oui) et accompagner les collaborateurs sur une transition informatique (what the f…?). Jamais cet atelier ne m’a été utile dans cette entreprise, mais: c’est là que j’ai connu Thierry qui m’a recommandé cette Danielle, dont j’ai suivi l’enseignement de coach, qui me permet d’accéder à celle que je suis aujourd’hui.

circle clean clear drop

Voilà comment entrer dans un cercle vertueux
Comme c’était trop difficile de remercier ce chef conflictuel, j’ai remercié les circonstances qui m’ont fait évoluer. Cela n’a pas changé ce que je pensais de lui, mais ça a changé le regard que je posais sur l’utilité de sa présence dans ma vie et de fait, ma colère s’est apaisée, et progressivement, je n’y ai plus prêté attention. Du coup, cadeau supplémentaire, notre relation s’est distancée, et j’ai eu l’air dont j’avais besoin, ce qui a permis un lâcher-prise, une concentration uniquement sur le travail et quand j’en ai eu fait le tour, j’ai pu démissionner, complétement alignée. Mais MERCI moi, merci l’Univers!

Je résume cet exercice poussé de gratitude :
– Trouver les effets positifs d’une relation qui t’est désagréable. C’est bien plus facile d’aller vers le négatif, nous sommes construits pour résoudre des problèmes. Fais l’effort, contourne les autoroutes mentales, choisis comment tu te racontes ton histoire. Tu sais, celle qui tourne en permanence dans ta tête, tu peux en changer le scénario en prenant du recul.
– Ressentir profondément cette gratitude. Waow, c’est super porteur, ça te donne un sentiment d’appartenance, ça met un sens aux choses qui t’arrivent, ça enclenche l’amour que tu as pour toi-même et ça te fait te sentir tellement solide.

d1539c5965b2f4a2b2ee4e241e1872ca

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s