C’est pas hyper clair en hiver

L’émotion du moment chez moi est la confusion. Je constate que je ne suis pas la seule, et je me demande si janvier est bien le mois opportun pour prendre des résolutions. Plus j’y pense, plus il me semble que décider de l’année en plein milieu de l’hiver n’est pas logique. Je suis toujours en hibernation, j’ai besoin de plus dormir, de manger des aliments chauds, de couvertures et si je croise un ours, je l’enfile comme un pull.

Cependant, je sens que j’ai assez usé mon canapé à larver penser à des choses pleines de sens, et que le printemps se rapproche. Quelque chose s’ouvre, mais il lui faut le temps de la germination, je ne le vois pas bien, c’est flou.  Je suis donc confuse, et je pourrais partir dans tous les sens, multiplier les options, explorer les chemins ou encore juste décider d’aller quelque part, on verra bien ce qui arrive. Ce qui ne ferait qu’ajouter à la confusion. La confusion adore qu’on la nourrisse d’encore plus. Plus de choix, plus de choses, plus de « il faut » et de « je dois ». Ça n’aurait pour résultat que de m’éloigner de moi, en remplissant le vide. A contrario, moins je nourris ce feu, plus je me rapproche de moi. Plus je me rapproche de moi, moi c’est difficile d’être dans la confusion, dans le flou, et mieux j’attends.

Si je ne vois pas clair dans mes options, c’est peut-être que c’est trop tôt, que tout n’est pas mûr et que j’ai besoin de temps pour laisser ce qui est encore dans l’inconscient remonter à la surface du conscient. Le temps pour mes graines de germer dans la tiédeur de la terre.

graines

Créer de l’espace

Ce milieu d’hiver n’est pas le moment de décider quoi que ce soit, mais pour que mes graines puissent développer de belles racines, je fais de la place. Méditation, étirements, attention portée au souffle, pacification de la relation à moi-même. Mais aussi rangement, tri, pour donner ou jeter ce qui encombre mon intérieur.

Même si ça reste subtil, j’observe des changements depuis que j’ai laissé tomber l’idée de me fixer quoique ce soit avant d’être prête. C’est satisfaisant de désencombrer son appartement, de pouvoir retrouver de la place de rangement et de la circulation. C’est aussi très agréable un esprit apaisé, d’ailleurs depuis peu, j’ai arrêté de rêver que je me perdais, ce qui était récurrent en ce début d’année. Quant au corps, même si je ne suis pas une adepte des cures et autres décrassages de choc, vivre en meilleure harmonie avec lui, consommer un peu moins de sucres et le délier avec une activité physique procure plein de belles sensations !

Ce temps d’attente est devenu un temps d’intime.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s